Vendredi 23 juillet marquera 1 mois d’occupation à Arbonne. C’est l’enjeu de la vocation nourricière de la terre qui sera le fil conducteur des jours qui viennent : conférence-débat sur le mouvement zapatiste jeudi soir, conférence PAC du camp climat de BIZI vendredi matin, samedi soir avec un zikiro et la semaine prochaine autour d’autres activités et conférences-débats.

Afin d’empêcher l’accaparement de la terre par des non paysans et sauvegarder sa vocation nourricière la vente de la propriété d’ARBONNE, chemin de BERRUETA, a officiellement fait l’objet d’une demande de préemption partielle le 16 juillet motivée par la candidature de LURZAINDIA qui occupe les terres depuis le 23 JUIN.

Conjointement avec le syndicat agricole ELB, les structures paysannes ont décidé de monter d’un cran leur mobilisation ces derniers jours en occupant également un des trois bâtiments d’habitation.

En attendant la réponse des “vendeur et acheteuse” ELB et LURZAINDIA peuvent compter sur un large soutien populaire : plus de 27500 signatures de soutien au 30ème jour d’occupation, plus de 80 maires du Pays Basque, de nombreuses associations et collectifs…

Pour faire suite à l’engagement pris le 2 juillet à ARBONNE par les députés et sénateurs locaux, avec le député Sempastous des Hautes-Pyrénées, ces mêmes acteurs se réunissent avec Lurzaindia la SAFER et l’EPFL jeudi matin pour une réunion de travail afin de mettre en œuvre une réglementation qui empêchera à l’avenir l’accaparement de la terre agricole par des non agriculteurs. Le député Sempastous est déjà à l’origine du texte voté en mai au parlement portant sur les mesures d’urgence pour assurer la régulation de l’accès au foncier agricole au travers de structures sociétaires.

La « résistance » se poursuit à travers cette occupation qui dure et ELB et LURZAINDIA appellent les personnes qui souhaitent aider – paysan.ne.s ou non – à se faire connaître.

Tags:

Laisser un commentaire