Le syndicat ELB a appris par le biais de la notification de vente reçue par la SAFER qu’un bien agricole comprenant une maison d’habitation en cours de rénovation et des parcelles agricoles d’un peu plus de 15 HA étaient en vente à Arbonne. (3 150 000€)

L’acheteuse est une riche retraitée, qui vient de se défaire de 30 ha avec habitation sur la côte basque pour la modique somme de 12 millions d’euros.

ELB constate d’une part qu’il n’y a pas de projet agricole alimentaire, l’acheteuse souhaitant utiliser les terres agricoles pour un usage d’agrément pour ses chevaux.   En tant que défenseurs de la terre nourricière nous dénonçons l’accapare- ment de la terre par des non paysans, qui lui font perdre sa vocation nourricière.
D’autre part, ELB estime que le prix spéculatif de ce domaine agricole est inabordable pour un paysan qui voudrait y mener une activité agricole.

Par cette action d’occupation du terrain, le syndicat ELB et LURZAINDIA et toutes les personnes et mouvements qui s’y associent souhaitent dénoncer la multiplication de ventes de terres agricoles et d’anciennes habitations agricoles à des non agriculteurs, à des prix spéculatifs.

Nous avons tous un rôle à jouer pour défendre la terre nourricière! RDV:

Informations: info@lurzaindia.eu / 07 81 59 65 77

Tags:

1 Commenter

  • byMourgues Lionel
    Posted 29 juin 2021 8 h 41 min 0Likes

    Bonjour,

    La SAFER du 65 viens de nous présenter cette vente stratosphérique sur votre département.
    Cela pour nous expliquer que la tendance des prix de vente est à la hausse pour le foncier agricole dans les Pyrénées.
    Argument pour nous inciter à signer une de leur offre ? Pour s’endetter ?
    C’est écœurant quant nous voyons les difficultés que nous, futurs agriculteurs en tentatives d’installation, rencontrons pour accéder au foncier.
    Merci pour cette dénonciation.

Laisser un commentaire