Préservons la terre nourricière !

 

Cher(e) actionnaire,

Nous avons l’honneur de vous informer que les actionnaires de notre Société sont convoqués en assemblée générale pour le samedi 19 septembre 2020 à 9h30, dans les locaux de :

EUSKAL HERRIKO LABORANTZA GANBARA
64220 AINHICE MONGELOS
 
à l’effet de délibérer sur l’ordre du jour suivant :
 
  • Rapport de la Gérance sur les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2019,
  • Rapport du Conseil de surveillance,
  • Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels et sur les conventions réglementées,
  • Approbation des comptes annuels,
  • Affectation du résultat,
  • Perspectives 2020,
  • Questions diverses.

12h30 - Buffet fermier

Découvrir les résolutions

Au cas où vous ne pourriez pas assister personnellement à cette assemblée, vous voudrez bien utiliser le pouvoir ci-joint en le remettant à votre mandataire ou en nous le retournant après l’avoir rempli et revêtu de votre signature précédée de la mention manuscrite "bon pour pouvoir"

 

Télécharger votre pouvoir

Sont tenus à votre disposition sur demande par mail, téléphone, courrier ou au siège de notre société : les comptes clos au 31/12/2019, le rapport de la gérance, les rapports du commissaire aux comptes et du Conseil de Surveillance.

 
Nous vous invitons à venir à l’assemblée avec un stylo et un masque.

COVOITURAGE : https://covoit.net/evenement.html?id=144418e3lc0812268uc8g71k6 

 

 

 

 

Lurzaindia acquiert aujourd’hui 4ha62a à Sopitenea à Saint Jean de Luz pour un montant de 29 944€.

 

Initialement, la maison d’habitation et toutes les terres agricoles devaient être vendues à une personne non paysanne. Lurzaindia est donc intervenue auprès de la SAFER pour sauvegarder la vocation agricole des terres.

Lors du processus de rétrocession des terres finalement acquises par la SAFER, la candidature de Lurzaindia a été retenue.

Cet achat permet de soutenir Martin Lemaire dans son projet d’installation comme paysan brasseur, et vigneron.

Après avoir ouvert une brasserie artisanale, Martin souhaite s’installer et produire de la bière et vinifier des raisins à partir de matières premières produites par lui même, le tout en agriculture biologique.

IMG-20200729-WA0001

Dans un contexte de pression foncière accrue sur la côte basque, c’est un résultat important pour Lurzaindia qui se réjouit de parvenir à sauvegarder l’usage agricole des terres au service de l’agriculture paysanne dans une zone où l’agriculture est particulièrement fragilisée.
 
Vous aussi, Œuvrez concrètement pour la préservation de la terre sur la côte basque à travers un projet concret !

Nous entendons les arguments sur la difficulté des habitants à se loger et pensons que c'est un domaine dans lequel les pouvoirs publics et collectivités devraient agir davantage, notamment en proposant des solutions qui ne conduisent pas systématiquement à une importante artificialisation ; le nombre de logements vides toute l'année, ou celui des résidences secondaires pour une autre partie ont leur part de responsabilité... L'attrait du Pays Basque quant à lui entretient une spéculation sur les prix des maisons et du foncier.
Ces phénomènes ont aussi des conséquences sur le foncier agricole en terme de prix , les propriétaires foncier qui ne vivent pas de l'agriculture voulant "faire de l'argent " avec le foncier agricole en poussant pour le rendre constructible, de même qu'un certain nombre d'élus qui cèdent à la pression de la demande pour du terrain constructible, et les agences immobilières qui entretiennent le phénomène, le nourrissent, et reposent leurs activités et croissance sur la poursuite du phénomène....Les PLU qui affichent une volonté prioritaire de préservation de la terre sont rares , c'est un fait !


Nous sommes dans un cercle vicieux qui n'est pas durable à moyen terme, car il conduit à la disparition de certaines zones agricoles, ayant généralement une bonne valeur agronomique.
 
IMG 6313

En tant que paysans, et citoyens soucieux de la préservation de la terre nourricière, nous agissons (avec les moyens que l'on a) pour dénoncer l'artificialisation éfreinée du foncier agricole, en particulier sur le “sacrifice” des terres agricoles en milieu péri urbain.
 
Se loger est un droit, et nous devrions même dire se loger décemment. Que les gens qui souhaitent vivre et travailler au Pays Basque puissent y loger correctement est notre souhait. Cependant, au risque de ne pas plaire, nous rajouterons que la poursuite de la croissance de la maison “individuelle” avec son terrain attenant “individuel” reposant sur l'artificialisation de la terre agricole n'est pas un droit, ni une méthode dont nous encourageons le développement systématique, car très consommateur de foncier.

Une société qui répond à un problème (celui du logement) en dépouillant la terre agricole, ressource fondamentale non renouvelable si elle est bétonnée est elle une société durable ?

Notre société n'a t-elle pas la capacité de penser autrement et de façon plus durable l'aménagement de son territoire tout en répondant à la question de l'alimentation locale et du logement ? ...
L'épidémie de Coronavirus a bouleversé certains repères sociaux, économiques, tout en nous ouvrant les yeux sur l'importance de relocaliser notre alimentation. Pour y parvenir la préservation de la terre nourricière est un enjeu majeur ! Par son action concrète, LURZAINDIA y contribue.

En 2020, Lurzaindia espère concrétiser deux installations l'une à URT sur des terres qui appartiennent depuis de nombreuses années à LURZAINDIA:Il y a 40 ans le GFAM Lurra (devenu LURZAINDIA) achetait des terres à Urt (9ha SAU) participant à l’installation de Bittor Manrique en maraichage. Cette ferme est la première à avoir été certifiée « Agriculture Biologique » :
 
     Annotation 2020-05-15 120437     TowLSSJQ
 
Quand Bittor a pris sa retraite (en 2012), Lurzaindia n’a pas pu installer immédiatement un nouveau fermier sur les terres faute de pouvoir construire les bâtiments nécessaires à la production (serres et stockage). Le nouveau PLU permettant désormais les constructions agricoles, il est aujourd’hui possible d’envisager l’installation d’un maraicher. Lurzaindia engage donc les travaux et aménagements adéquats.

Lurzaindia espère aussi l’aboutissement d’un projet d'acquisition de 6ha sur sur Saint Jean de Luz sur lequel elle se mobilise actuellement pour concrétiser également une nouvelle installation. L'acquisition de terres sur la côte basque marquera ainsi notre volonté d'agir sur une zone du territoire où l'agriculture est fragilisée mais qui mérite d'être investie par l'activité agricole.
Bonjour,
 
grâce à tous ceux d’entre vous qui utilisent l’eusko et nous ont parrainé comme association recevant le 3% Eusko, nous venons de recevoir un don de 563 euros (en eusko) de la part d’Euskal Moneta.

> C’est simple, chaque personne qui adhère à l’Eusko et choisit de nous parrainer génère pour nous un don de 3% de touts ses achats en eusko !
 
 
L’Eusko vient ainsi de distribuer plus de 29 000 eusko à 50 associations, contre 18 900 eusko l’an dernier. De plus en plus de gens utilisent l’eusko, donc les dons générés sont de plus en plus importants !
 
Vous aussi participez, c’est très simple :
 
Ouvrez un compte eusko ici, ça ne coûte que 12€/an, et il n’y a aucun frais supplémentaire : http://www.euskalmoneta.org/ouverture-de-compte.php
Dans le formulaire d’inscription, mettez le nom de notre association dans la case «Association parrainée »
Pour savoir ensuite où utiliser vos eusko, téléchargez l’annuaire Eusko recensant les commerces près de chez vous ou de votre travail : http://www.euskalmoneta.org/annuaires/
 
 
Quand vous aurez ouvert votre compte eusko, vous pourrez voir à tout moment le montant du don que vous avez généré pour nous depuis le 1er juillet (le calcul du don se fait sur une année pleine du 1er juillet d’une année au 30 juin de l’année suivante).
 
 
Pour plus d’infos : Euskal Moneta, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 05 33 47 54 11.
 
Et si vous voulez en savoir plus sur ce que fait l’Eusko pour défendre l’Environnement, l’emploi local, l’agriculture paysanne, le commerce de proximité et la langue basque, rendez-vous ici : http://www.euskalmoneta.org/7-bonnes-raisons/
 
On compte sur vous, milesker eta laster arte !
 
 

LURZAINDIA aujourd'hui c'est

  • 461 Ha de terre agricole
  • 25 exploitations 
  • 32 fermiers
  • 3549 souscripteurs

Rejoignez-nous !

Toute personne physique ou morale peut devenir actionnaire de LURZAINDIA. Nous lançons notre appel aux individus ainsi qu'aux communes, aux collectivités, aux associations et aux entreprises.

btn souscription copie

Dernières actu

La lettre d'info

logo newsletterPour vous abonner à la
Lettre d'information de Lurzaindia

Facebook

facebook logoRetrouvez-nous
sur Facebook

Partenaires