Préservons la terre nourricière !

Lurzaindia : le fruit d'une discussion et d'une volonté communes.

1009691Etxalde

L'enjeu du maintien du foncier agricole est plus que jamais central dans la gestion du territoire et du développement agricole et rural.

Dès les années 1980, la défense de la terre prend tout son sens avec la création du GFAM Lurra au Pays Basque.

Or, ces dernières années, le rythme des ventes de terres agricoles, mais surtout leurs montants ont atteint des sommets ! Comment est-il donc possible de freiner cette spéculation ? Comment amener la Safer à préempter, à faire réviser les prix des ventes ? Et ainsi, préserver les terres agricoles ?

Depuis 10 ans au Pays Basque, la surface agricole (SAU) diminue de près de 1 200 ha par an, 150 exploitations disparaissent et plus de 250 actifs quittent le secteur agricole chaque année.
Dans le même temps, toutes les projections prévoient une forte augmentation de la population (+ 35 000 sur la seule agglomération de Bayonne). Autant de personnes qu'il faudra nourrir, d'où la nécessité de préserver les terres nourricières donc agricoles.
Mais, les installations de paysans, même si elles sont plus dynamiques au Pays Basque, sont encore insuffisantes. Un des principaux facteurs de blocage est la difficulté d'accès au foncier.


En 2011, le GFAM et ELB ont invité la Foncière Terre De Liens, à venir présenter cette structure en présence
notamment d'ELB, Arrapitz, l'Inter-Amap et EHLG.


Cette réunion a été le préambule d'une longue réflexion. Si La Foncière Terre de Liens correspond bien à l'outil que le collectif souhaite mettre en place, l'ancrage au territoire qu'est le Pays Basque est incontournable pour tous les acteurs du projet. Les décisions relatives au marché du foncier doivent être prises localement, collectivement et rapidement.


Naturellement, pour mener la réflexion financière et juridique, les premiers partenaires ont été les représentants d'Herrikoa. Forts de leur expérience, ils ont mis leur savoir-faire et leur compétence au service du collectif.

Conclusion :

A l'issue de la réflexion, il apparait nécessaire de renforcer et élargir l'action du GFAM Lurra : « préserver la terre, mère nourricière et outil de travail agricole, pour en faire un bien collectif à tout jamais sorti du marché spéculatif » en intégrant les partenaires d'Arrapitz, d'ELB, de Laborantza Ganbara et de l'Inter-Amap.
Une nouvelle forme juridique s'impose, la société en commandite par action (SCA), parait la mieux adaptée à l'enjeu.

LURZAINDIA aujourd'hui c'est

  • 374 Ha de terre agricole
  • 20 exploitations 
  • 29 fermiers
  • 3175 souscripteurs

Rejoignez-nous !

Toute personne physique ou morale peut devenir actionnaire de LURZAINDIA. Nous lançons notre appel aux individus ainsi qu'aux communes, aux collectivités, aux associations et aux entreprises.

btn souscription copie

Dernières actu

La lettre d'info

logo newsletterPour vous abonner à la
Lettre d'information de Lurzaindia

Facebook

facebook logoRetrouvez-nous
sur Facebook

Partenaires