Préservons la terre nourricière !

 

 

Siorée Kabaret Gaua

 

Nous vous invitons à participer à la Soirée Cabaret du samedi 3 février 2018, à Posonpes, dès 21 h, en faveur de LURZAINDIA.

  • INGANAMUNDO Mixel ETXEKOPAR, Sacha STANDEN et Jean-Mixel BEDAXAGAR.

Nous pourrons apprécier les talents de conteur de Jean Michel BEDAXAGAR qui nous fera revivre quelques scènes vécues dans les bars d'antan, tout en égrenant quelques chants en compagnie de Michel Etchecopar et Sacha Standen.

  • « Mairu Dantza » Mirentxu AGUERRE et Xabier ITZAINA

« Mairua » est l'autre, l'étranger, celui qui est différent. Mirentxu Aguerre (chant et percussions) et Xabier Itzaina (guitare, oud, xirula et chant) nous ferons découvrir quelques chants parfois mélancoliques, créés au cours de voyages en Europe, en Amérique ou en Afrique.

Des gâteaux seront offerts au public qui  prendra place autour de petites tablées.

La soirée KABARET sera en faveur de LURZAINDIA qui mène une campagne de souscription populaire pour acheter la ferme Escanda à Roquiague et permettre à la chevrière Anne LAVIS d'y poursuivre son activité agricole.

 

MUSKILDI BIZI

Prentsa harremana / contact Presse :

Popol BOSCQ - Tél : 05 59 28 29 54 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

elb-lurzaindia

 

Communiqué de presse :

Le PLU de Cambo sera soumis au vote de la session des conseillers communautaires de ce jour. Encore une fois, des hectares de foncier agricole vont perdre définitivement leur vocation nourricière : 11 ha de terres agricoles de haute valeur agronomique actuellement exploitées vont devenir urbanisables tandis qu'aucune nouvelle terre n'est offerte à l'activité agricole. Le solde favorable au passage en zone Agricole ou Naturelle est un artifice venant du fait que les parcelles ainsi classées sont soit une addition de petites parcelles qui ne permettent pas d'activité agricole, soit des terrains attenants à du bâti, soit des zones agricoles qui n'ont jamais perdu leur vocation agricole et dont on régularise le classement.
Le constat est toujours le même : ON NE GAGNE JAMAIS DE SURFACE AGRICOLE DANS UN PLU !!

Une partie de ce foncier agricole se trouve à l'entrée de Cambo avant le centre de soin MARIENA, un site remarquable, d'un intérêt agricole mais aussi paysager. Le rendre constructible changera profondément la physionomie de la commune.
L'argument de la création de zone artisanale ne manquera pas d'être avancé pour justifier la pertinence du projet. Les élus ne sont ils pas sensés dépasser le strict périmètre de la commune dans leur réflexion/planification sur les zones d'activité (dont de nombreuses ne sont pas remplies) ? N'y aurait-il pas de zones moins impactantes sur le plan paysager ?
Et pourquoi oublie t-on toujours que l'activité agricole est une activité économique elle aussi, qui a besoin de surfaces pour perdurer, et qui est une importante valeur ajoutée pour le territoire ? L'agriculture périurbaine durement mise à mal a besoin d'être soutenue et pas davantage fragilisée !


Par ailleurs, s'agissant des éventuels besoins en logements, rappelons qu'à Cambo, aux côtés des 2747 résidences principales, il y a 1009 logements secondaires, occasionnels ou vacants, soit 27 % du parc immobilier !!


Les élus déclarent régulièrement être sensibles à la préservation de la terre agricole, vouloir des zones de production alimentaires au plus près des villes pour alimenter la consommation de proximité et de qualité, etc. Quand joindra-t-on enfin les actes au discours ? Quand aura-t-on une vision à long terme de ce qui est bon globalement pour le territoire ?


Nous demandons aux élus de ne votez pas le projet de Cambo en l'état, les conséquences à long terme sont trop importantes!
Un moratoire sur les PLU s'impose, le temps d'une réflexion globale sur la place et la défense du foncier agricole.

--

Résultat du vote : 108 élus pour, 48 contre et 40 abstentions. C'est la première fois qu'une délibération n'est pas adoptée à la quasi unanimité,et qu'un nombre d'élus non négligeable ne l'ont pas validée ! Plusieurs élus ont d'ailleurs exprimé leur inquiétude vis à vis du devenir du foncier agricole, et le rôle que l'AGGLO PB peut jouer dans la mesure où elle a pris la compétence agricole.

 

Lurzaindia achète la ferme Eskanda sur 26 ha de terres avec chèvrerie et saloir au sein de la commune de Roquiague (Soule) pour un montant de 71 200 €.
Cet achat permettra le maintien de l’activité d’Anne, locataire depuis 2006, dont le travail est en danger suite à la mise en vente de la ferme par son propriétaire.

 

DSC03066 - Copie

 

DSC 1154 low

"Grâce à vous, mon activité mais aussi la vocation agricole de la ferme perdureront."

 

ANNE LAVIS

Wallonne arrivée en 2002 au Pays basque, Anne a suivi la formation BTS ACSE à Etcharry, qu’elle a terminé en 2004. Passionnée par le milieu agricole dans lequel elle a grandi, elle a toujours voulu s’installer et l’a réalisé sur Roquiague où elle est locataire de la ferme Eskanda (lieu autrefois de rassemblement d’objecteurs de conscience) depuis le 1er janvier 2006.


Anne s’occupe de 50 chèvres et transforme en moyenne 13 000L de lait par an (répartition : 30% en tome et 70% en lactique). Toute sa production - issue de l’agriculture biologique, au label Idoki - s’écoule entre la vente directe, le marché hebdomadaire de Mauléon, le magasin Biocoop de Parme à Biarritz et le restaurant de l’Hôpital st Blaise.


En activité depuis 10 ans, elle apprend durement que le propriétaire de sa ferme la met en vente. Anne qui connait le GFAM Lurra depuis longtemps, s’est alors tournée vers Lurzaindia car elle seule n’avait pas les fonds nécessaires pour pouvoir conserver son exploitation.
Devant l’urgence de la situation et le maintien de son travail, Lurzaindia a émis un avis favorable pour la soutenir et utiliser l’épargne populaire en vue d’un un achat collectif de cette ferme.


Pour Anne, "l’action de Lurzaindia et la mobilisation des épargnants est importante pour garder une vie rurale qui est en train de disparaître. Elle permet de soutenir la terre, l’espace de vie, l’outil de travail, de maintenir le paysage et de produire des produits de qualité."

 

Ensemble sauvegardons l’usage agricole des terres et le travail de nos paysans !

Je soutiens Anne, je souscris !

DSC 1330 low - Copie

LURZAINDIA aujourd'hui c'est

  • 379 Ha de terre agricole
  • 21 exploitations 
  • 30 fermiers
  • 3432 souscripteurs

Rejoignez-nous !

Toute personne physique ou morale peut devenir actionnaire de LURZAINDIA. Nous lançons notre appel aux individus ainsi qu'aux communes, aux collectivités, aux associations et aux entreprises.

btn souscription copie

Dernières actu

La lettre d'info

logo newsletterPour vous abonner à la
Lettre d'information de Lurzaindia

Facebook

facebook logoRetrouvez-nous
sur Facebook

Partenaires